MENU

Suivez-nous

On a discuté avec Zefyr, photographe aux innombrables talents !

le 22 juillet 2019

On l’a rencontré il y a 1 an, depuis Zefyr a fait bien du chemin ! Le photographe a triplé sa communauté, créé une seconde page de photographie à succès, dégotté ses premiers partenariats commerciaux et développé son univers urbain et futuriste. Rien que ça !

On a décidé de l’interviewer à nouveau pour en apprendre plus sur cette évolution rapide, et sur les rouages qui permettent à un photographe d’évoluer dans le milieu !

Tu peux te présenter rapidement ?

Hello moi c’est Logan aka « zefyr », j’ai 23 ans, je vis en banlieue parisienne et dans la vie de tous les jours, je suis graphic designer spécialisé dans le football après avoir obtenu un Master en communication.

Ça fait combien de temps maintenant que tu fais de la photo ?

Plus jeune, j’aimais prendre des photos avec mon téléphone ou avec le vieil appareil photo numérique de mes parents mais rien de flamboyant. Je fais de la photo sérieusement depuis 2 ans et demi avec des vrais appareils.

C’est quoi les plus grands freins que tu as rencontrés ? Comment tu les as surmontés ?

L’inspiration quand tu as fait le tour d’une ville ou d’un spot. Paris m’inspire de moins en moins et j’ai de plus en plus envie de bouger, de voyager pour découvrir de nouvelles choses. Sinon les principaux freins au démarrage sont toujours l’apprentissage du matériel et des logiciels de retouche mais au final c’est super plaisant de sentir sa progression !

2 choses que tu aurais aimé que l’on t’apprenne lorsque tu as commencé ?   

L’importance de la retouche et d’avoir un style cohérent.

L’importance du cadrage, des espaces, des symétries etc pour une prise de vue satisfaisante.

Tu fais quasiment que de la photographie urbaine, il y a des styles que tu aimerais essayer ?

Je fais de la photo urbaine principalement mais je fais aussi de la photo de restauration pour des restaurants, de la photo produit pour des marques et un peu de portrait. Ce que j’aimerai vraiment faire c’est de la photo de football, ma passion. J’ai eu l’occasion de shooter un match de Southampton en Premier League la saison passée mais j’ai seulement pu être sur le bord du terrain à la mi-temps… Ça me tente et j’espère avoir des bonnes opportunités dans ce milieu !

Tu as presque triplé tes abonnés depuis la dernière interview, c’est dû à quoi ?

Une grosse année 2019, j’ai vraiment plus travaillé mes retouches pour que ce soit plus clean et avoir un style plus affirmé pour que les gens reconnaissent mes photos sans avoir besoin de lire mon nom et au final ça a payé j’ai eu quelques photos qui ont beaucoup tournées sur insta et c’est un effet boule de neige. On verra ou j’en serai à la fin de l’année mais 2019 est déjà une bonne année.

Tu as une autre page de photographie, French Visual, tu peux nous rappeler le concept ?

On est là pour faire de la mise en avant d’artistes francophones et créer une communauté engagée autour de la photographie afin de pouvoir partager et échanger en français. Au bout de 6 mois on a déjà une très belle base, on verra jusqu’à où cela nous mène mais on est déjà super satisfait de voir des gens qui commentent toutes les photos, donnent de la force aux artistes que l’on partage et on reçoit beaucoup de remerciements pour ce projet, ça fait chaud au cœur.

French Visuals

Est-ce qu’elle a contribué à développer ta communauté sur Im Zefyr ?

Non, French Visuals aide à promouvoir d’autres artistes, mais je n’ai jamais partagé mon travail ni celui de mon associé (Pessa’h) sur ce compte. Ça y contribue peut-être légèrement, mais à notre échelle pas vraiment, ce n’est pas comme si on gérait une page à 100000 abonnés, on en est encore loin !

Tu fais aussi du graphisme à côté ? Tu arrives à combiner ces 2 passions ?

Le graphisme c’est mon métier je fais le principal de mes revenus avec ça, et la photo c’est un complément. C’est assez lié, j’utilise les logiciels de la suite adobe pour les deux et les deux sont des arts créatifs.

Si tu devais choisir entre le graphisme et la photographie ?

Je pense que je m’amuse plus avec la photo, mais le graphisme est là depuis plus longtemps. J’adore les deux et au final c’est un plaisir de pouvoir exercer de manière professionnelle des arts que l’on prend plaisir à pratiquer.

Zefyr x Pigalle

Tu vis de la photo ou c’est un loisir ?

Je n’en vis pas, c’est pas mon métier à plein temps, mais c’est un complément de revenu tous les mois je travaille pour des restaurants ou pour des marques.

Ton plus grand rêve en tant que photographe ?

Voyager pour la photo et faire des photos qui me plaisent tellement que je les encadre chez moi. Que des gens veuillent m’acheter des photos pour les encadrer chez eux. Et photographier un gros match de football (coupe du monde, champions league…)

Qu’est-ce qui te plait le plus, et a contrario, qui t’embête le plus dans la photographie ?

Ce qui me plait le plus c’est de créer une image unique, transmettre des idées ou des émotions avec des photos. Et ce qui me plait le moins c’est de porter le matos… C’est lourd.

Sinon Zefyr, t’es plutôt tacos ou burger ?

Les deux, du temps qu’on mange bien !

Zefyr x Tour Eiffel

Découvrez en plus sur Zefyr :
Facebook
Instagram
Youtube