MENU

Suivez-nous

Tedax Max : la scène lyonnaise a de l’avenir

le 1 juin 2021

On parle aujourd’hui de l’univers unique du jeune rappeur lyonnais

Ça fait maintenant plusieurs années que le rap est devenu le genre musical le plus populaire, notamment dans l’hexagone.

On pourrait se demander si cet élan de créativité dans les prods ou le style des rappeurs ne risque pas de s’essouffler un jour.

Chaque années, de nouveaux talents ont émergé en développant leur style aux 4 coins de la France et notamment à Lyon. On a pu découvrir de nombreux artistes venant du 69 ces derniers temps avec l’émergence de Lyonzon et notamment Ashe 22 mais aussi de Zeguerre ou encore Chilla.

Des gars comme Tedax Max nous confirment qu’il y a encore de nombreux talents qui attendent juste d’être reconnus pour leur taf remarquable et on se dit alors que la scène rap française n’est pas prête de s’éteindre de si tôt.

Tedax Max, c’est un lyonnais originaire du 3ème arrondissement et plus précisément de la Place Voltaire dans le quartier de la Guillotière.

Il a sorti une série de 14 singles en 2020 dont l’excellent « Drillotière » en fin d’année.

C’est le 1er janvier 2021 qu’il sort son premier projet nommé Forme Olympique composé de 8 huit tracks plus uniques les une que les autres.

Les influences du lyonnais sont vastes et le distinguent clairement des rappeurs en vogue actuellement. Il puise son inspiration dans la culture populaire américaine et dans la scène rap anglo- saxonne (A$AP Mob, Skepta, Mobb Deep). A l’aise sur des refrains chantés ou des sons trap, la qualité de Tedax Max et sa proposition artistique sont clairement au niveau des meilleurs rappeurs francophones actuel.

« Banlieusard en couture milanaise, j’ai fait un rêve : j’suis streamé comme Tory Lanez »

Tedax Max

C’est surement pour cela qu’Alpha Wann a mis en avant Forme Olympique à sa sortie en début d’année. La comparaison entre les deux rappeurs est pertinente tant leur crédo semble proche : un rap technique et incisif, une maitrise de la rime et des multisyllabiques au service de prods travaillées puisant dans des styles musicaux différents.

On valide particulièrement « Nashav » et « J’ai pas rappelé » sur ce projet, deux sons fondamentalement différents qui présentent la polyvalence et l’univers artistique de Tedax Max, tant dans la qualité d’écriture que dans les flows.

Forme Olympique – Tedax Max / Spotify

C’est jeudi dernier que le lyonnais est revenu en annonçant la sortie de « J’te jure » pour le célèbre label Colors sur YouTube. Le texte sans refrain d’OG Max et la prod aux petits oignons de Nars Baks font de ce morceau une pépite. Une telle apparition dénote de l’évolution du rappeur et il est certain que cette sortie va lui permettre de montrer son talent au plus grand nombre.

Tedax Max – J’te Jure : A COLORS SHOW

On a tout simplement hâte d’écouter les prochaines sorties du lyonnais et il va falloir compter sur lui dans les prochains mois. Tedax Max prouve une fois de plus que le 69 est un vivier à talents dans le rap FR actuel. Force à lui !