MENU

Suivez-nous

On a discuté avec la jeune chanteuse parisienne SARA !

le 8 février 2019

On a discuté avec la jeune chanteuse parisienne SARA !

Originaire des Yvelines, la douce SARA se livre dans « Monomane ». Un morceau émotionnel abordant les thèmes sensibles de la dépendance et de l’obsession.

Vous ne la connaissez certainement pas, mais vous allez l’adorer, puis… peut être même l’adopter ! Elle s’est lancée il y a 1 ans, 4 tubes sont sortis depuis et franchement ça claque. Bilingue, elle chante en Français et en Anglais, avec un accent parfait et un timbre de voix envoûtant. Ses textes sont profonds, intimes et personnels. Monomane en est le parfait exemple, il est directement tiré de son vécu, des souffrances passées. Le clip est tourné la nuit, on y voit le danseur Japonaigre accompagner la mélodie de sa gestuelle. SARA a fait le choix de ne pas se montrer, de quoi ajouter un brin de mystère à ce petit bijou.

Hello Sara, tu chantes depuis longtemps ? 

Salut, ça peut paraître un peu cliché, mais oui je chante depuis toujours !
J’ai toujours baigné dans la musique, ma mère est prof’ de danse et ancienne chanteuse donc c’est un univers dont je fais partie depuis longtemps.

Comment as-tu appris à chanter ? 

Je sais pas si je peux dire que j’ai réellement « appris à chanter », c’est venu assez naturellement. J’ai pris des cours pendant un peu moins d’ 1 an mais je préfère largement bosser des morceaux et explorer les différentes techniques seule.

De quoi parle Monomane, ton dernier morceau ?

Dans Monomane je parle d’une relation qui a pu être fusionnelle dans le passé mais de laquelle on a, par la suite du mal à se détacher. Mais, au final avec le temps on peut se détacher de tout. Dans ce son je me livre à cœur ouvert, j’ai essayé d’être la plus vraie possible.

Un projet en préparation ? 

J’ai un EP en préparation, le concept et les thématiques sont choisis mais il reste toute la création. Il sortira cette année si tout se passe bien. Mais j’ai encore quelques titres de prévus avant ça. D’ailleurs, le prochain son «  Doucement » sort le 14 février.

Tu chantes en anglais et en français, comment as-tu fait pour avoir un si bel accent ? 

Mon accent, honnêtement c’est juste le fait de regarder des séries en VO et écouter de la musique anglaise, rien de plus.

Tu préfères chanter en quelle langue ? 

J’ai commencé à chanter en anglais, par facilité. L’anglais sonne mieux, c’est plus simple d’écrire et tout le monde ne comprend pas aha. Je me cachais un peu derrière la langue anglaise mais aujourd’hui je trouve le français beaucoup plus authentique et vrai.

C’est quoi ton plus grand rêve ? 

J’ai pas de « grand rêve », mais plutôt plusieurs objectifs à atteindre. Développer mon identité artistique, voyager, réussir mes études etc

Tu peux nous parler un peu de tes influences ?

Je suis beaucoup influencée par ce que j’écoute, donc le Rap et le RnB mais j’ai toujours été une adepte de la soul et du jazz on m’a souvent dit que ça se ressentait dans ma voix.

Quelques artistes que tu écoutes en ce moment ? 

J’écoute beaucoup de rap français, la nouvelle vibe de rappeurs, Josman, laylow, Ash kidd, Bolevman.. Après j’aime beaucoup Ella Mai, Angèle, Kehlani ou encore Jorja smith. Ils sont tous plus ou moins dans la même vibe.

Si tu pouvais faire un feat avec un artiste Français, tu choisirais qui ?

C’est une question difficile ça, y’en a tellement ! Si je dois en choisir un avec qui ça serait intéressant de faire un feat, j’dirais Josman.

 

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Spotify
Youtube