MENU

Suivez-nous

Lord Esperanza hisse un magnifique « Drapeau blanc » !

le 27 mai 2019

Après une semaine de résidence explosive dans Planète Rap, la sortie de 3 magnifiques clips, l’ouverture d’un pop up store et un teasing d’exception… Lord Esperanza nous dévoile enfin son premier album « Drapeau Blanc » ! Vibrant, poétique, touchant, diversifié, nombreux sont les adjectifs permettant de définir cette merveille.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces 3 dernières années ont été plus que productives pour le jeune rappeur ! Depuis 2017, il a pour coutume de sortir 2 projets par an. « Drapeau Noir » et « Polaroïd » en 2017, « #Lordesperanzadanstaville » & « Internet » en 2018, puis « Drapeau Blanc » mi-2019. En parallèle, il nous dévoile régulièrement des singles exclusifs.

Ainsi, il y a quelques mois il sortait l’incroyable clip de « Believe » réalisé par 3:14. Un morceau transcendant et immersif, illustré par un magnifique court métrage.

 

 

Puis, il a donné suite à la série « L’enfant du Siècle », entamé presque 3 ans auparavant, avec le clip de « L’enfant du Siècle Pt.III ». Que de belles surprises annonçant la préparation d’un premier album…

Lord Esperanza, le roi du teasing !

Comme à son habitude, le rappeur parisien n’a négligé aucun aspect de son art. Il y a un mois, ce dernier a sorti le clip de « Illusoire », premier extrait de l’album « Drapeau Blanc ». Dans un clip sombre tout vêtu de blanc, il annonce la couleur et créé le paradoxe avec son premier EP « Drapeau Noir » paru en 2017.

 

 

Peu après, c’est le clip de « Ola » qui voit le jour réalisé par 3:14. Toujours plus créatif, le rappeur déverse son égotrip en plein cœur d’un château parisien, retour au 18ème siècle, S/O Marie-Antoinette. Entre temps, toute la tracklist du projet nous a été dévoilée, à base de courts extraits clippés sur Instagram. On imagine que tous les morceaux du projet seront accompagnés d’un clip…!

 

 

Dernière sortie avant le jour J, le clip de « Autre verre ». Encore une petite merveille scénarisée, nous plongeant dans l’enfance du jeune Lord. Les émotions sont garanties !

Pour teaser le projet jusqu’au bout, Lord Esperanza s’est emparé du Planète Rap toute une semaine. Il était bien sûr accompagné d’une multitude d’artistes tels que Bekar, Eden DillingerNelick, Chilla et bien d’autres… La relève du rap français hissant le Drapeau Blanc en cœur sur Skyrock.

Les ténèbres ont-elles laissé place à la lumière ?

Aux côtés de son fidèle et génialissime producteur Majeur Mineur, il nous offre un grand spectacle avec ce premier album de 14 titres. En écoutant « Drapeau Blanc », on découvre que ses précédents projets n’étaient que des échauffements.

Les couleurs ont toujours occupé une place importante dans l’univers du rappeur. « Drapeau Noir » en était les prémices, suivi de « Polaroid » et de morceaux tels que « La couleur des sentiments », et maintenant « Drapeau Blanc ». « L’esperanza » aurait pris le pas sur l’égo et la noirceur du jeune « Lord » ? Lord Esperanza semble hisser le « Drapeau Blanc » en signe de paix, peut être dû à un accomplissement personnel ?

« Je te parle de demain lorsque les autres racontent hier, si l’instant est un présent, le passé est une prison » – Drapeau Blanc 

Le rappeur a décidé d’accepter ses défauts, de faire abstraction de son passé pour laisser place à un futur rayonnant. Il semble être en paix avec lui-même.

Force est de constater que ce projet est moins axé « Trap » que les précédents. Mis à part les excellents morceaux « Flex », « Ola », « Dégénéré » et « Le silence des élus », le projet se veut doux et mélodieux. D’ailleurs, l’unique featuring du projet est avec l’envoutante chanteuse Yseult sur le morceau « Laisse aller ». Un hit entrainant et rythmé aux sonorités afros.

Un artiste engagé

« Ils idéalisent, pensent que leur système n’a pas de carence… Réveillez-vous ! »

Ce premier album est éclectique, il reflète à la perfection l’univers que Lord Esperanza conçoit depuis des années. Aidé par son label Paramour et son chef d’orchestre Majeur Mineur, il y a transmis une partie de lui-même. On y retrouve les valeurs qu’il prône depuis des années, l’espoir, l’authenticité, l’engagement sociétal et la défense de l’environnement. Pour notre part, c’est une réussite, on adhère totalement et nous n’avons qu’une chose à dire… Cimer!

 

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Youtube
Fanlink