MENU

Suivez-nous

On a discuté avec Samir Belhamra, fondateur de Grafixart Photo !

le 29 avril 2019

On a discuté avec Samir Belhamra, fondateur de Grafixart Photo !

On a discuté avec Samir Belhamra, fondateur de l’une des plus dépaysantes page de photographie : Grafixart Photo (@grafixart_photo).

Elle comptabilise aujourd’hui 62000 abonnés sur Instagram, et des centaines de réalisations. Spécialiste de l’editing, il donne à chacune de ses photos une dimension onirique. Un bonheur pour les yeux !

 

Grafixart Photo

 

Hello Samir, peux-tu te présenter ?

Samir, 31ans, Graphiste indépendant depuis 2012. Originaire du nord-est de la France, maintenant basé à Cannes. Depuis l’enfance, j’ai toujours été fasciné par l’art et la créativité. Je suis né dans une famille modeste, dans une zone isolée où il n’y avait que les paysages et les bâtiments à regarder. J’ai commencé par dessiner, faire des graffitis et diverses inventions. Puis, Internet, la photographie et des outils tels que Photoshop m’ont ouvert un horizon infini pour voyager dans des univers graphiques. Cela m’a permis de développer mes propres idées et de lancer mon activité. Aujourd’hui, je décrirais mon style comme étant atypique, situé entre la réalité et l’imaginaire. Je souhaite avant tout que mes œuvres fassent rêver, voyager et qu’elles puissent changer les perceptions.

Tu fais de la photo depuis longtemps ?

Depuis septembre 2017, même si je suis beaucoup plus retoucheur que photographe.

Tu as appris comment ?

Sur YouTube essentiellement, sur le terrain également.

Quels sont les plus grands freins que tu as rencontrés ? Comment les as-tu surmontés ?

Le plus dur a été, et est toujours, de réussir à partager mon temps, entre famille, travail, etc… Une passion prend beaucoup de place dans une vie, beaucoup de temps également. J’ai réussi à mêler relation et passion, notamment en sortant faire de la photo avec ma petite amie, en mettant de côté mon travail de graphiste pour me spécialiser dans la retouche photo. Je tente de vivre grâce à mon Instagram en mêlant passion et travail.

 

Grafixart Photo

Tu t’es spécialisé dans l’editing, tu utilises généralement des photos d’Adobe Stock ou d’autres photographes pour tes créations. À côté de ça tu prends aussi tes propres photos ?

Oui, la plupart des photos sur mon feed proviennent de banques d’images, de fichiers RAW envoyés par des amis, collaborateurs. J’en prends également moi-même, d’ailleurs je tente de plus en plus d’intégrer mes propres photos. Pour rebondir sur la question précédente : le fait de ne pas avoir le temps ni les moyens immédiats de voyager dans les pays dont je rêve est un frein, dans le sens où mon plaisir ne reste que virtuel. J’aimerais avoir les moyens de shooter moi-même ces lieux magnifiques !

 

Grafixart Photo

Tu cumules plus de 62000 abonnés sur ta page Insta, il t’a fallu combien de temps pour amasser une telle communauté ? C’est ce que tu visais au départ ?

Alors, pour ceux qui me connaissent, j’ai découvert la photo, la retouche photo et j’ai créé mon compte Instagram au même moment : en juin/juillet 2017. Au départ je ne pensais pas du tout grimper aussi vite, et j’ai vite compris qu’il y avait 2 portes… celle de la chance, et celle de l’acharnement, où il faut travailler dur pour se démarquer ! J’ai choisi d’ouvrir les deux. J’ai provoqué ma chance et j’ai travaillé hyper dur, d’ailleurs je me suis presque senti esclave par moment, à en faire des overdoses de retouches et d’instagram tellement j’y passais de temps. Je ne visais pas de chiffres précis, les partages (repost) m’ont beaucoup aidés, et m’aident encore aujourd’hui.

Quelle photo t’a fait « percer », quel fut l’élément déclencheur ?

Au départ, c’était celle du Moaï (la statue de l’ile de Pâques), elle a fait du bruit, et elle continue d’en faire ! Notamment pour quelque chose que je n’avais moi-même pas remarqué, ni même provoqué (lorsque l’on tourne l’image à 90 degrés, les nuages forment un papillon, on me l’a fait remarquer des centaines de fois) :

https://imgur.com/gallery/0Wvgze0

Je suis parti de cette photo, et j’en ai fait un tutoriel (payant).

 

Grafixart Photo

On imagine que tu as commencé à développer différents partenariats ? Tu es approché par quel genre de marques ?

Oui avec LumeCube, Haïda, PaletteGear (récemment) et d’autres qui arrivent prochainement. Principalement des marques qui tournent autour de l’univers de la photo, du graphisme, des logiciels, gallery photo, etc.. Je n’ai pas encore travaillé avec de grosses marques connues.

Entretenir une telle page doit prendre énormément de temps ! Tu perçois ta page comme un outil de travail ? Ou comme un loisir ?

Au départ c’était un loisir, qui s’est transformé en revenu. Ça me prend beaucoup de temps oui, et quand on mêle argent et passion, on s’y perd parfois… On mise beaucoup sur l’aspect commercial, au risque d’en perdre le plaisir et la satisfaction de faire ce que l’on aime.

On a vu que tu commercialisais tes presets sur différentes plateformes, tu arrives à en vivre ? Il y a d’autres opportunités que tu aimerais saisir ?

C’est super aléatoire, autant je peux bien en vivre parfois, autant je suis contraint de faire quelques boulots d’infographies sur le côté pour pouvoir m’en sortir un peu. Mon idéal serait de bosser pour un studio ou des photographes, à long terme, en tant que retoucheur. Par la suite, j’aimerais devenir à 100% photographe. Proposer des masterclass, workshops…

 

Grafixart Photo

Qu’est-ce qui t’influence au quotidien ? Comment te viennent les idées ?

Pour ma part, les idées naissent en créant la plupart du temps, je m’inspire beaucoup de ce que je vois sur Instagram sans pour autant polluer ma propre inspiration, mais je n’ai jamais d’idées toutes faites. Je pense que ça me limiterait artistiquement. En commençant, je voyais beaucoup de spots hyper connus sur Instagram comme l’Islande, où à Paris, etc… Je m’étais fixé de proposer quelque chose pouvant rafraichir un peu ces endroits, histoire de me démarquer, d’être original…

Il y a des photographes qui t’inspirent ? Des noms que tu aimerais nous partager ?

Max Rive (bien plus qu’une inspiration!), Mikko Lagerstedt, Julien Tabet et Georges Armando.

Finalement, qu’est-ce qui te fait kiffer dans la photographie et l’editing ?

Le fait de pouvoir s’exprimer, partager, rencontrer et découvrir. En gros, de laisser parler sa créativité.

La nature semble être au centre de tes créations, il y a d’autres styles auxquels tu aimerais t’essayer ?

Le portrait, les photos montages fantastiques (j’avais pensé faire d’autres comptes Instagram pour partager mes autres projets qui ne rentrent pas dans mon feed).

C’est quoi ta journée type en tant que photographe ?

Disons qu’en tant que graphiste, je me lève, je check mes mails, mes messages Instagram. Ensuite, je fonce sur mon PC, je check mes réseaux sociaux, je réponds aux demandes, etc… Puis, si j’ai du taffe, je m’y mets. La plupart du temps, soit je retouche des photos, soit j’apprends de nouvelles techniques, soit je réapprends celles qui nécessitent quelques mises à jour…

 

Grafixart Photo

Tu es présent sur d’autres plateformes qu’Instagram ?

Sur Facebook, un peu sur YouTube et sur d’autres plateformes. Mais à 80% sur Instagram.

Il y a des choses qui t’embêtent avec Instagram et les réseaux sociaux en général ?

Leurs histoires d’algorithmes, parfois on perd en visibilité sans même savoir pourquoi. Le fait de s’écarter de la VRAIE VIE, quand on y passe trop de temps, mais ce n’est pas la faute des réseaux en soi. Puis cela va de soi, le fait de n’être reconnu que par le nombre d’abonnés pour certains.

Quel est ton plus grand rêve ?

Voyager, prendre des photos dans tous les endroits connus que j’ai pu retoucher sur mon PC, ne plus avoir à me soucier de mes revenus, et pouvoir me concentrer uniquement sur ce et ceux que j’aime !

 

Grafixart photo