MENU

Suivez-nous

On a discuté avec TESSÆ : une chanteuse rayonnante de talent !

le 5 juin 2019

En surfant sur Instagram ce weekend, on est tombés sur TESSÆ : le coup de foudre ! Après s’être illustrée au travers de nombreuses covers sur Twitter, la chanteuse vient de sortir son premier titre « La Luna ». Suivie par Booba, déjà présente sur des festivals comme We Love Green… On a décidé d’interviewer cette jeune artiste plus que prometteuse !

 

 

Il a suffit d’un morceau pour nous séduire… Quel talent ! De la chanson française, remaniée sauce TESSÆ .

D’humeur lunaire elle nous livre un premier titre mystérieux, et surtout, annonciateur d’une belle suite. Cet interview est une première pour la chanteuse, mais croyez-nous, ce ne sera pas la dernière !

TESSÆ , dis-nous, comment as-tu commencé la musique ?

Oula…. Alors attends je réfléchis…. Mes parents m’avaient mis au piano quand j’avais 7/8ans et ma mère chantait, elle prenait des cours et avec mes deux sœurs ça nous intéressait et on a voulu faire pareil. Écoute, du coup ça a accroché et à partir de ce moment j’ai toujours eu la musique dans ma vie. Après ça va faire genre 2/3ans que j’en fais de manière sérieuse, après avoir rencontré Rilès et son manager j’ai eu une sorte de déclic pour me lancer vraiment.

Tu as pris des cours de chant ?

Du coup oui j’ai pris des cours de chant dans la même Asso que ma mère pendant deux trois ans quand j’avais 11ans. Puis après j’en ai repris, mais de manière irrégulière…

Il y a des artistes qui t’ont inspiré / qui t’inspirent ?

Oui, y en a plein… Rilès du coup que j’ai découvert quand j’avais 15ans, Twenty One pilots, Aurora, Billie Eillish, Orel, Booba

On a écouté ton 1er morceau, « La Luna », il représente quoi pour toi ? Les bruits de respirations, d’électrocardiogramme, c’est sombre !

Ce morceau, c’est le premier que je sors. Je voulais installer mon univers sans trop en dévoiler. Ça parle de mon ambivalence jour/nuit… devoir jouer un rôle par moment en société et se retrouver seule dans sa chambre le soir, puis enfin tomber le masque. Ne pas pouvoir dormir car on cogite trop… Et aussi car on a du temps à rattraper avec nous-même. Je ne sais pas si je suis claire haha… oui c’est assez sombre mais tout de même empreint d’un certain optimisme.

Tu bosses avec un beatmaker ? Toi aussi tu fais des prods ?

Alors oui je bosse majoritairement avec Clément Aubin, un petit génie de 19ans qui vient de Rouen. On a aussi travaillé en sous-terrain avec un autre jeune beatmaker parisien qui s’appelle Ofty.

Je compose aussi, et je pense qu’à terme je placerai des prods à moi. Mais pour l’instant notre recette me plaît bien.

Tu as pris le temps avant de te lancer, peut-on considérer que ce morceau marque le début d’une grande aventure ?

Évidemment… c’est le début d’une nouvelle vie. Après avoir posté uniquement des covers, et avoir travaillé en soumsoum quasiment 40 chansons, il était temps de se lancer !

 

Quels sont les thèmes et ambiances qui t’inspirent le plus ?

Wow… vous allez me prendre pour une folle…

Tout ce qui est justement lié à la folie, la mélancolie, l’amour, la vie, la mort, ceux qui m’ont mis des bâtons dans les roues… plein de choses… j’aime pas rester focus sur un thème, j’aime toucher à tout…

Un projet en préparation ? On peut avoir une exclue hehe ?

On a pas mal de projets en préparation, mais rien n’est fixé… D’autres singles en vues et on verra comment les choses avancent. Tout va si vite…

Tu fais tout en indépendant ?

Oui, enfin, je suis avec mon manager qui gère un peu toutes les questions business. Moi je me concentre sur la prise de plaisir. Que ça reste une passion avant d’être un taff.

T’es passée à We Love Green, avec Booba qui plus est ! Tessae feat Booba c’était comment ? Comment ça s’est fait ?

C’était incroyable haha….

On va dire que j’ai gagné l’Arc-En-ciel challenge, et de ce fait je suis montée sur scène avec lui sur le titre devant le public de We Love Green. Pas de mot, c’était merveilleux. Un rêve.

Kopp a été hyper bienveillant, grave à l’écoute. C’était un plaisir.

 

Tu as prévu des concerts prochainement ?

Oula… Pour l’instant rien n’est prévu. On continue le charbon à la maison. Mais c’est le but !

Des clips de prévus ?

À la rentrée j’espère ! On veut faire ça bien !

Si tu pouvais faire une musique avec 2 artistes de ton choix, 1 Français, 1 international, tu choisirais qui ?

Alors en duo de rêve :

Français : Orelsan / Booba
International : Billie Eillish

Qu’est-ce qui fait un bon artiste pour toi ?

Selon moi, un artiste doit avoir envie de partager, il faut qu’il soit bienveillant et sincère.

Par exemple quand j’ai vu Columbine sur scène le premier truc que j’ai pensé c’était « wow ils prennent du plaisir et c’est totalement contagieux », ça se sent.

Enfin, tu passes le Cimer à qui ?

Je passe le cimer à Sofian mon manager, parce que c’est lui qui m’a donné confiance en ma passion et m’a fait comprendre que je pouvais faire des petits trucs quoi. Il a réussi à m’enlever d’où j’étais pour me mettre à ma place.

Cimer !

Tessae Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Youtube
Fanlink
Twitter