MENU

Suivez-nous

SIMONY : un artiste qu’il va falloir suivre de très près !

le 9 novembre 2019

SIMONY, jeune rappeur révélé par le tremplin 1minute2rap, vient de dévoiler « Fight Club ». Un 3ème clip aussi brillant que remarqué, la pépite confirme ainsi son ascension !

3 clips, 3 succès !

Jusqu’ici, le jeune rappeur de 22 ans nous a dévoilés 3 clips à succès : « La Fièvre », « Death Note » et il y a une semaine « Fight Club » ! Généralement, lorsque qu’un premier clip fait plus ou moins le buzz, les clips suivant suscitent de moins en moins d’intérêt, il n’y a plus l’effet de surprise…

Eh bien, SIMONY est l’exception à la règle ! Ses 2 premiers clips comptabilisent plus de 250 000 vues, quant au petit dernier, il a vite franchi la barre des 100 000 vues. À ce rythme, il pourrait bien battre son record.

Le plus étonnant dans tout ça, c’est que malgré les centaines de milliers de vues, SIMONY n’a diffusé (et donc monétisé) aucun de ses morceaux sur les différentes plateformes de streaming. La seule manière de les écouter, est donc de se rendre sur YouTube pour visualiser les clips.

« Mes nuits sont blanches, mes écrits noirs » – La Fièvre

SIMONY, un artiste singulier !

Comme il l’a dit précédemment dans une interview pour le média Symanews, « La clé se trouve dans l’innovation. il faut savoir innover tout en restant soi-même« . En effet, le rappeur parisien ne fait pas comme ses homologues, il a décidé d’emprunter une voie différente. Son univers est complexe, mais au moins, il est unique !

Empreint d’une certaine noirceur, SIMONY ne nous a livrés jusqu’ici que des sons violents. Les prods sont atypiques, imprévisibles, et surtout rythmées. Elles ont le don de nous surprendre, tout comme les différents flow que le rappeur emprunte. Adepte du crescendo, il sait comment tenir l’auditeur en haleine. Il accélère, ralenti, et chantonne quand cela s’impose… Une maturité artistique impressionnante pour un jeune artiste, lancé il n’y a même pas 6 mois !

Guidé par sa folie…

« Mes démons s’invitent mais mes anges tardent, parfois ce n’est pas moi quand je parle ? »

Fight Club, ce 3ème morceau est une pépite… Déjà, félicitations à RABBITS pour cette prod’ hors du commun. On applaudit également LE FIEF pour la réalisation de ce clip poignant, intimiste, retranscrivant au mieux le mood du morceau.

Ce 3ème clip est pour nous le plus abouti. En effet, « l’excès d’égo » semble lui réussir. SIMONY incarne un personnage mystérieux, bercé par la folie. Au fil du morceau, le rappeur fait face à ses différentes personnalités. Les variations de flow, les changements de voix, l’intensité, et l’énergie déversée… Tant d’éléments qui nous plongent dans la tête d’un artiste aussi complexe que brillant.

Aussi longtemps qu’il arrivera à se renouveler, SIMONY ira loin. Il a toutes les cartes en main pour faire partie des têtes d’affiche de demain. Ce n’est que le début, mais pour nous, il a déjà fait ses preuves. Cimer!

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Youtube