MENU

Suivez-nous

Nemir nous dévoile un premier album d’exception !

le 7 septembre 2019

Enfin ! Après des mois et des mois d’attente, Nemir sort son premier album éponyme… Prenez une bonne dose de rap, ajoutez y du jazz, du rock’n’roll, et de la musique latine, assaisonnez le tout d’un casting d’enfer et vous obtenez une douce et savoureuse recette à consommer sous les cocotiers.

Nemir Nemir
Cover réalisée par Samuel Lamidey (@reagular)

Il aura mis le temps avant de sortir son premier album, initialement prévu pour 2018, mais l’attente en valait la peine ! Il s’est accompagné des meilleurs pour sortir ces 16 titres, en ne négligeant ni le fond, ni la forme.

D’ailleurs, la cover de « Nemir » a été conçue par Raegular. Pour rappel, c’est le graphiste à l’origine des covers de « Les Étoiles Vagabondes », « UMLA », et « Drapeau Blanc »… Rien que ça !

La cover retrace l’historique du rappeur, en faisant allusion à différentes étapes de sa vie, son enfance dans le quartier Saint-Jacques, ses débuts dans la musique, ses déplacements… Tant de sujets qu’il aborde dans sa musique, directement tirée de son vécu.

Nemir : un 1er album solaire

Entièrement produit de la main d’En’Zoo, les 16 titres sont pour le moins harmonieux ! Parfois festifs, parfois mélancoliques, ils décrivent les états d’esprit du rappeur perpignanais. Chaque prod’ est complexe, empreinte de différents courants musicaux tels que le jazz, le rock, la musique latine et bien sûr le hip-hop. Ainsi, on trouve des morceaux dansants et festifs tels que « Sur ma vie », « Des heures » ou « Saint-Jacques », et d’autres plus « tristes » tels que « Ça sert », « Favela » ou encore « Minimum » et « Sans mal ».

« J’me dis que ça ne vaut pas le coup d’y croire quand je vois ce qu’on y laisse. » – Favela

L’amour est également au coeur de ses chansons, l’amour pour son quartier, pour les femmes et pour ses proches. Des morceaux tels que « Des heures », « Elle m’a eu » ou « Habibi » en témoignent.

« C’est donnant-donnant, mon amour faut qu’on apprenne à s’aimer autrement. » – Des heures

Nemir dégage une aura solaire, une énergie presque palpable. Chaque morceau nous rapproche un peu plus de cet artiste hors du commun, on s’y attache et se reconnait dans ses propos. Même sur fond triste, il transmet une certaine joie de vivre, et surtout un message d’espoir.

« On tombe on se relève. »

Des collaborations dignes de ce nom !

Pour ce premier album, il s’est entouré de grosses pointures du rap français. Essentiellement des proches, des rappeurs avec qui il a déjà collaborés, et plus particulièrement ceux du collectif 1995. Ainsi, on retrouve son ami de toujours Nekfeu sur « DPLT », Kikesa sur « Je plane », mais aussi Alpha Wann qui nous offre un magnifique couplet dans « Sur ma vie », S.pri noir sur « Rock’n’roll », l’un de nos morceaux préférés, et enfin, Gros Mo sur « Elle m’a eu » ! Un casting des plus savoureux… Eh oui, Nemir a du réseau !

Toutes ces collabs contribuent à faire de ce premier album l’un des plus beaux projets de cette année 2019. On n’est pas près de s’en lasser, Cimer!

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Youtube
Spotify