MENU

Suivez-nous

Michel & ses khey, la bonne team pour partir en soirée !

le 25 novembre 2019

Michel se présente. 

Avec son look et son attitude de teufeur, Michel était déjà dans notre viseur. Depuis le printemps dernier, le rappeur préparait son arrivée en sortant progressivement des sons en chaîne : Michel a peur du videMichel a du vague à l’âmeMichel en ride; une déferlante de titres,  en guise de présentation. Tous les singles étaient accompagnés d’une pochette illustrée en clin d’oeil à “Martine”, celle de notre enfance, qui passait ses journées à la ferme ou a l’école. Sans que l’on sache où il fera s’arrêter la drôle de série, vendredi c’était la sortie du clip de son premier numéro en collab : Michel & ses kheys, en featuring avec le rappeur Sneazzy

Celui qui se fait appeler « le vrai Michel”, aime jouer de son image de mec normal et brouiller les pistes. Dans la vidéo de Michel en ride, des clones venaient se confondre à lui, révélant ainsi le simple anonyme derrière ce look atypique. Dans le dernier clip avec Sneazzy, ce goût pour le double revient avec des actrices jumelles et un esthétique visuel construit tout en symétrie. 

“4h du mat, et j’ai la gueule du mal”

Michel, c’est ce gars que tu rencontres quand le jour se lève. En sortant d’un squat dans lequel tu sautais sous taz. En descente de dopamine, quand le retour à la réalité angoisse. Car si son ego prend son envol, lorsqu’il est accompagné de ses khey ou entouré de ses michtos ; le reste du temps, Michel est du genre mélancolique. Sur un flow nonchalant, le rappeur sait se livrer en passant ses humeurs en humour et dérision. 

“Jsuis pas premier sur le rap, mais c’est moi l’premier sur la piste”

Là où la techno manque de mot, le rap a parfois du mal à nous faire danser. Alors c’est à mi-chemin des deux genres musicaux que Michel se place pour nous ambiancer. 

C’est en tout cas un bon combo, qui pourrait avoir l’effet de faire rebondir rapidement ses sons, de soirées en soirées. Je ne serai pas surprise de le voir même séduire plus rapidement les teufeurs à l’étranger, là où l’évidence rythmique passe avant de comprendre les paroles. 

Il ne reste plus qu’à voir si le public, de plus en plus demandeur de rap en soirée, l’accueillera jusqu’à l’aube.

Manon Lefébure