MENU

Suivez-nous

« Le grand remplacement » sur peinture d’époque par Younès

le 8 janvier 2020

Younès, le rappeur rouennais d’origine algérienne, a entendu parlé, maintes et maintes dois, surement comme beaucoup d’entre nous, du « grand remplacement« , à force, il s’approprie le sujet et se sent personnellement visé, insulté. Il décide alors de s’emparer de ses mots pour se défendre et tourner en ridicule cette théorie absurde, et ce avec autodérision et sarcasme.


Le « grand remplacement » explications

Pour remettre le contexte: « Le « grand remplacement » est une théorie complotiste d’extrême droiteraciste et xénophobe selon laquelle il existerait un processus délibéré de substitution de la population française et européenne par une population non européenne, originaire en premier lieu d’Afrique noire et du Maghreb. Ce changement de population impliquerait un changement de civilisation et ce processus serait soutenu par l’élite politique, intellectuelle et médiatique européenne, par idéologie ou par intérêt économique. » (Source: Wikipédia)

Critique ironique sur fond de musique

En réponse à cette fameuse théorie, le rappeur décide de s’exprimer de la meilleure manière qu’il puisse faire: en rappant. Un rap engagé, donc, mais non sans humour: « Le grand remplacement, c’est ta fille qui me kiffe
Qui va m’faire des enfants, et ils auront mon pif » « J’me fais rare comme les blancs à Gare du Nord »… Pour illustrer ses propos, il use, avec ironie, toujours, du patrimoine artistique français, en le retwistant à sa sauce: le clip s’inspire du célèbre tableau Le Chancelier Seguier, un tableau de Charles Lebrun exposé au musée du Louvre. Costume d’époque, grande ombrelle, cheval à la belle crinière, tout y est. Jusqu’à ce que l’accoutrement tombe pour faire place au marcel, au durag et à la veste oversize, sous l’oeil dubitatif d’un spectateur agé en costume, on se laisse imaginer ce qu’il peut bien penser…

Découvrez en plus sur Younès :
Facebook
Instagram
Spotify
Youtube