MENU

Suivez-nous

Laylow fait bugger le rap jeu avec son nouvel album « Trinity » !

le 29 février 2020

Après un long séjour dans la salle du temps, Laylow nous revient avec « Trinity ». Un premier album expérimental tout droit sorti de la matrice…

Laylow album Trinity

Ces derniers temps, le rappeur ou plutôt devrais-je dire le cyborg, a le vent en poupe ! Après le succès avéré de son précédent EP « .RAW Z », il semble avoir achevé sa transformation, et fait désormais partie du gratin des rappeurs Français.

Ses 3 derniers clips extraits de son album « Trinity », à savoir « MEGATRON« , « TRINITYVILLE » et « POIZON » témoignent de cette évolution.

En effet, que ce soit en termes de prod, de clip ou encore de flow, Laylow rayonne de par sa singularité. Le rappeur a fait du digital sa marque de fabrique. Armé de son vocodeur, il est capable de transmettre toutes sortes d’émotions, en attirant son audience dans un monde obscure et mélancolique dans lequel l’espoir n’a pas sa place. Derrière ses allures de cyborg, le rappeur ne cache pas sa peine, sa tristesse… Même les logiciels peuvent faire preuve de sensibilité #LOGICIELTRISTE.

« Les sentiments diminuent, diminuent, diminuent, mais j’en garde certains… » – LONGUE VIE.

Dans Trinity, le rappeur a pris des risques. Il est sorti de sa zone de confort en expérimentant de nouveaux formats, de nouvelles techniques… Le morceau « … De Batard » en feat avec son ami de toujours WIT. est certainement le plus conceptuel et le plus abouti à la fois. Il nous raconte une histoire, ancrée dans une réalité certaine, en incarnant différents personnages que la vie n’a pas gâtés.

Il suffit d’une écoute pour comprendre que cet album mérite d’être classifié comme tel. Son déroulé immersif, les interludes et les transitions entre chaque morceau sont menés d’une main de maître. Laylow nous invite à découvrir son logiciel, et c’est par l’intermédiaire de ce même logiciel qu’il s’ouvre à différents styles… Et ça, les collabs ne peuvent qu’en témoigner !

Laylow album Trinity Tracklist

Laylow s’offre un casting de folie…

Alors que dans ses précédents projets le rappeur se montrait solitaire, pour son premier album Laylow s’est entouré de 5 artistes (et pas n’importe lesquels !). Il n’est pas étonnant de voir WIT. sur le projet, en revanche, les autres featurings sont aussi inattendus qu’efficaces !

Ainsi, on retrouve S.Pri Noir sur le morceau « HILLZ », Jok’Air sur « PLUG », le légendaire Alpha Wann sur « Vamonos » (et son couplet déchire !), et enfin, Lomepal sur « BURNING MAN » ! Un sacré casting pour un spectacle d’envergure. D’ailleurs, bien que les univers de Lomepal et Laylow soient initialement différents, la collaboration fonctionne à merveille.

Trinity se révèle être l’une des plus belles sorties (si ce n’est la plus belle) de cette année 2020. Le projet est abouti tant sur le fond que la forme. Le cyborg a libéré son potentiel, et le résultat n’en est que plus fascinant. Un immense cimer pour cet album d’exception, et surtout bravo !

Découvrez en plus sur Laylow :
Facebook
Instagram
Spotify
Youtube