MENU

Suivez-nous

On a discuté avec ICO, l’un des artistes à suivre cette année!

le 9 juin 2017

Alors que son premier projet vient tout juste de voir le jour, on a discuté avec ICO, l’un des artistes bruxellois à suivre de très près cette année!

 

Présente toi?

Ya flex, moi c’est ICO, 24 ans, chanteur et beatmaker de Bruxelles! J’ai commencé à poser sur mes prods. Il y’a quelques mois. A la base, c’était juste un délire, j’pensais vraiment pas que ça aurait pris cette tournure. Aujourd’hui, je suis à fond dans ce truc et je compte bien aller jusqu’au bout.

Pourquoi Ico?

Secret ! J’expliquerai l’origine de ce nom quand j’aurais un peu plus de visibilité. Si tu m’écoutes c’est que tu es déjà dans les premiers!

On t’a découvert il y a quelques mois via soundcloud, tu peux nous raconter un peu comment tout à commencer ?

Je suis dans la musique depuis mes 9 ans, ma mère m’avait inscrit au conservatoire de piano et solfège. Tout vient de là, donc MERCI maman. Le conservatoire m’a amené une grosse base musicale et je suis persuadé que c’est ce qui me donne cette liberté aujourd’hui.
Comme je te l’ai dit plus tôt: je suis beatmaker à la base. Malgré ma jeune carrière, j’ai produis pour un grand nombre d’artistes. En avril dernier, j’ai même décroché mon premier disque de platine en tant que compositeur grâce à ma production « Wolves » sur le dernier album de Loïc Nottet.
Bon maintenant, je produis essentiellement pour moi-même et c’est un kiffe ! Hier je me suis réveillé avec une mélodie en tête, j’ai branché mon piano, 30 minutes plus tard le son était bouclé, j’adore cette liberté musicale.

Du fait que la scène belge n’a pas vraiment de passé, Est ce que tu penses que le rap belge est plus libre en terme de création?

J’avais jamais vu les choses sous cet angle là, c’est intéressant comme question. Je ne penses pas que le rap belge soit plus libre.

Comment tu définirais tu la scène bruxelloise ?

La Hype poto ! On est hype ! Avant que la Belgique soit dessinée sur la carte du « rap game », on avait pas une image très sexy ! Je suis sur que les gars nous imaginaient rapper avec un accent de paysan. Mais c’est cool qu’ils commencent à se rendre compte qu’en fait c’est juste l’inverse. Paradoxalement, on est très proche de la France mais on écoute plus de rap ricain que Fr ici. Selon moi, c’est ce qui fait qu’on a une jeunesse si « flex ». Et ça se ressent dans la musique de nos artistes, on est plus dans le turn up que dans le rap à textes.

On a vu sur les réseaux des comparaisons avec Hamza, comment tu prends cela ?

Vu de l’extérieur, on a deux profils qui se ressemblent un peu, on est 2 jeunes rebeus de Bruxelles. Donc je peux pas en vouloir à ceux qui me font cette remarque. Après, il suffit de nous écouter quelques minutes pour comprendre que musicalement on a deux identités différentes.

On sent une certaine insolence dans certaine de tes punchlinces « Allo yeah wassup yea ,hum je dois taffer ta go / les autres rappeurs c’est du caca / sa mère m’appelle l’aprem quand sa fille est au lycée / »D’où vient cette insolence?

Haha ça me fait délirer ! Je préfère utiliser ce genre de phases qu’insulter gratuitement. Je trouve ça plus efficace et moins vulgaire. Et puis, ça fait marrer surtout ! Quand t’écoutes « ta petite chérie me fait des gâteaux », t’as toujours un petit sourire qui s’esquisse, c’est tout ce que je recherche.

Quels ont été et quels sont tes influences ?

Stromae m’a bousillé poto. Je m’identifie beaucoup à lui, humainement et musicalement. Quand je l’ai vu blow up, j’ai compris que je pouvais le faire aussi. Après y’a des gars comme Booba et PNL, des modèles de réussite qui m’inspirent beaucoup.
Sinon, j’écoute beaucoup cette nouvelle vague américaine de rap alternatif, XXX Tentacion, Gab3, Lil Pump, etc. (mention spéciale pour Gab3).

C’est quoi ton but dans la musique?

Devenir une rock star ! Nan sans blague, je veux vivre de ma musique poto ! Je suis né pour cette vie. Je suis fraîchement diplômé d’une des plus grandes écoles de commerce du pays mais je commence tout juste à me rendre compte que je ne suis pas fait pour la vie de salarié. Donc je donne tout là, pour essayer vivre de mon art.

On ressent une forte inspiration asiatique dans tes visuels, pourquoi ?

Bien vu ! J’ai eu la chance de vivre plus de 6 mois en Asie du Sud-Est. D’ailleurs j’ai clippé le morceau JUTSU à Bangkok. C’est un autre monde l’Asie, ils sont dans le futur en ce qui concerne le style.

On ne voit pas souvent d’autre noms que le tien sur tes prods ou même sur des feats, est ce que c’est un choix de faire du homemade complet ?

Oui et c’est totalement assumé. Home and Selfmade ! J’ai la chance de pouvoir tout faire par moi même. Donc je ne ressens pas le besoin de faire appel à d’autres artistes. Mais je n’ai rien contre le fait de taffer avec d’autres artistes, faut juste qu’il y ait un feeling et que l’occasion se présente.

Bon, parle nous de cette mixtape « ICO » est qui sorti la semaine dernière.

Mon premier projet en tant qu’artiste ! Il est gratuit est disponible sur youtube, soundcloud et en téléchargement gratuit sur HauteCulture.com. et bientôt sur les plateformes des streaming.
D’une part, il me fallait un projet pour pouvoir me présenter. C’est une sorte de carte de visite !
D’autre part, je suis très productif musicalement parlant. J’avais beaucoup de morceaux qui dormaient en stock. Sortir un projet était la meilleure manière de livrer toutes ces exclu au public.

 

Des projets qui arrivent ?

Restez à l’affût cet été… Ça peut tomber à n’importe quel moment.

Si tu devais passer des Cimer?

Tout d’abord, un gros cimer à Cimer. Vous avez été parmi les premiers à m’avoir repéré il y’a quelques mois. Je n’oublis pas non plus toute la squa qui partage en balle à chaque sortie de morceaux ! « Si tu m’écoutes c’est que tu es déjà dans les premiers ». SQUA

Retrouvez ICO en live pour la première fois à Paris le vendredi 1er septembre à l’occasion du CIMER CLUB #8 – CIMER 2TH Birthday !

 

Cimer! Club #8 – CIMER 2th Birthday!

Vendredi 1er septembre, venez célébrer avec nous nos deux ans au Flow Paris !Au programme : ICO, Lorkestra, YO-ZU, KMODI, med, SB Marty & GOLDSILVER!event : Cimer! Club #8 – CIMER 2th Birthday! prévente : http://bit.ly/2v4AeDns/o Steven Chambaraud, Axel Rlb, Célestin Soum & Varti Eva.

Gepostet von CIMER am Sonntag, 27. August 2017

Découvrez en plus :
Facebook
Instagram
Soundcloud
Youtube

Spotify