MENU

Suivez-nous

On a discuté illustration avec Black Childish !

le 6 avril 2017

 

Après avoir découvert son travail sur instagram, on a voulu en savoir plus sur Black Childish. L’artiste a pris un peu de temps pour répondre à nos questions !

Hello, moi c’est Mickaël Mehala, aka Black Childish, j’ai 23 ans et je viens de la Martinique. Pour faire court, je suis graphiste, illustrateur, motion designer et grand fan de Spider-Man.

Pourquoi BLACK CHILDISH ?

Les gens qui me connaissent bien savent que je peux être très gamin mais j’ai aussi un côté un peu plus renfermé, voir weirdo. Mon blaze en français, ça donne  « Enfant sombre ».

C’est tout simplement deux facettes représentatives de ma personnalité . Un jour, lors d’une expo commune avec mon binôme J.Cob, quelqu’un a qualifié mon style de « faussement naïf ». Je pense que ça me définit bien.

Comment ton projet « #BESTRAPPERALIVE » est-il né ?

A l’annonce de la sortie de Rodeo, le 1er album de Travis $cott, j’ai voulu faire une sorte de pochette alternative où je le représentais en Centaure, en plein milieu d’un désert. C’était en 2014 et c’était aussi pour moi l’occasion de tester un nouveau style d’illustration.

Et près d’un an plus tard je me suis dit, « Mais pourquoi je ferais pas la même chose avec les autres rappeurs ?! », et c’est parti de là.

J’aime beaucoup l’idée de faire des recherches, de me plonger dans l’univers du rappeur afin de trouver les détails qui comptent. Ca peut être des clins d’oeil aux anciens clips, aux lyrics, à un titre d’album ou à leur couleur musicale.. C’est là que tu te rends vraiment compte qu’ils ont chacun leur propre personnalité, même si ta voisine du dessus pense que « le rap c’est toujours la même chose » ahah.

As-tu eu des retours des artistes que tu as représenté dans tes créations ?

Alors pour le moment, Joey Bada$$ et Jhene Ayko ont liké leur illustration, mais rien de plus, mais concernant les autres je sais pas ce qu’ils attendent ! ahah !

 

 

Quel est le dessin dont tu es le plus fier ?

Je pense que ça reste celui de Travis Scott car il m’a permis de me trouver un style à approfondir et que j’ignorais pouvoir travailler.

Quelles sont tes influences artistiques et musicales ?

Artistiquement, je suis beaucoup influencé par les clips musicaux, c’est un domaine tellement riche et libre. Tu peux quasiment tout raconter avec un clip. J’admire le travail de Hiro Murai, le réalisateur des clips de Childish Gambino. Au final, beaucoup de mes projets ont un rapport direct ou indirect avec la musique.. J’apprécie aussi le travail d’artistes comme Aykut Aydoğdu, Kim Roselier, RhymezLikeDimez.

D’un point de vue musicale, mes influences sont assez vastes. J’écoute beaucoup de Hip-hop mais je m’intéresse aussi aux autres stylesJe n’arrive pas à travailler sans musique, et en même temps j’arrive pas à écouter le même artiste ou le même style trop longtemps. Du coup, le mode aléatoire est toujours « ON » et j’tombe toujours sur des bonnes surprises. Donc dans ma playlist tu peux retrouver du Kamaiyah, The Pirouettes, Pon2Mik, Bonobo, The Internet, Malavoi etc.

Ton meilleur souvenir depuis le début du projet ?

C’était au tout début, quand justement j’avais voulu faire Travis $cott, pour impressionner mon meilleur ami (J.Cob) qui lui dessine beaucoup mieux et plus naturellement que moi. Je m’étais donné comme jamais, et en effet il était impressionné. Lui aussi avait fait une illustration, du coup on était dans une sorte de compétition saine.

C’est quoi ton son du moment ?

Définitivement Bizwen de Yonn’. C’est vraiment chaud ?.

 

Si tu devais passer le Cimer à quelqu’un ?

Je passerai le Cimer à William aka Willtho, qui à l’époque du lycée animait un atelier de dessin appelé la Karai Team. Il était à la fois mon professeur de dessin, grand frère et Senseï.

J’avais 16-17 ans et je me souviens qu’il nous a initié à la bande dessinée, à la calligraphie, au graffiti, à des trucs que je n’aurais p’tet jamais tenté de moi-même.. Il a même été jusqu’à convaincre mes parents de me laisser faire des études d’arts. Je pense que sans sa transmission je n’aurais pas eu la même trajectoire ou les mêmes ambitions !

Cimer, Cimer !

 


Découvrez en plus sur :

facebook

instagram

site internet