MENU

Suivez-nous

On a interviewé les fondateurs de la marque HRTLSS !

le 23 octobre 2019

On a discuté avec les fondateurs de la marque émergente HRTLSS , un concept novateur mêlant streetwear et évènementiel ! Le 26 octobre, ils organisent le Heartless Club, une soirée à ne rater pour rien au monde !

HRTLSS en compagnie du rappeur Jok'air
2 membres de la HRTLSS et Jok’air

Les gars, vous pouvez nous parler un peu de votre concept ?

HRTLSS c’est une marque de vêtements aux influences streetwear créée par une bande de potes issus du 13ème arrondissement de Paris, et influencés par la culture Hip-Hop. La musique prend une place particulière au sein du groupe, elle nous influence beaucoup. Mais nous sommes aussi sensibles à tout autre forme d’art, d’expression. À travers notre marque et nos évènements on cherche à rassembler une communauté autour de l’identité Heartless.

Vous êtes combien dans l’équipe ?

Le noyau de l’équipe c’est 4 membres (Théo, Azzedine, Greg et Madjid) mais on peut être une dizaine de personnes sur certains projets.

Pourquoi HRTLSS ?

Heartless est avant tout un état d’esprit, qui a souvent été poussé par nos influences musicales. Ca vient aussi d’une réflexion sur le mode de vie des gens, les raisons qui motivent leurs actes, et leurs conséquences sur leurs proches/entourage. Nos inspirations étant axées sur la musique, vous savez autant que nous qu’on retrouve souvent ce « mood » chez les artistes. Ça part d’un constat assez neutre.

L’idée est d’être Heartless (sans coeur) avec les personnes qui nuisent à ton développement personnel car souvent, faire prévaloir les sentiments à la raison, c’est ce qui empêche beaucoup de personnes d’avancer dans leur vie.
Il y a également une référence à une chanson de Kanye West qui a marqué toute notre génération.

HRTLSS CLOTHING

Comment vous est venue l’idée ? Ça fait longtemps ?

L’idée est partie d’un constat du monde qui nous entoure et du comportement des gens. On voulait entreprendre un projet avec l’équipe depuis quelques années mais un truc avec du sens, qui nous correspond entièrement et dans lequel une communauté pouvait se retrouver. Pour nous, il était hors de question d’arriver avec une marque de vêtement streetwear comme on en voit des centaines fleurir chaque jour, il fallait développer autre chose autour du textile avec un vrai message, un sens, un univers.
En amont l’album de Kanye West 808’s & Heartbreak fut un album très marquant pour nous. L’évolution du hip-hop nous a prouvé qu’il était le précurseur d’une nouvelle ère du rap. Et il est vrai que la pochette de cet album ne nous a pas laissé indifférent non plus. Les affinités et la cohésion au sein du groupe, la vision de la mode, du monde qui nous entoure, et notre petite histoire ont plus tard fait qu’on s’est mis dans la tête qu’il y avait la place pour créer quelque chose de particulier. On a eu l’idée fin 2015 début 2016 et on s’est lancé en 2017.

Comment sont conçus vos vêtements ? Vous faites tout en interne ?

On réfléchit chaque pièce, chaque création en interne. Chacun d’entre nous apporte sa pierre à l’édifice. Pour la réalisation on peut demander une expertise externe qu’on ne maîtrise pas (broderie, sérigraphie etc..).

HRTLSS CLOTHING

Le concept a plu tout de suite ? Ou il a fallu du temps pour que ça prenne ?

On a tout de suite vu que ce qui interpelait le plus : le logo ! C’est notre atout numéro 1, il est très identifiable peut se dupliquer, et porte à plusieurs interprétations. Lors du lancement on a eu des retours positifs assez rapidement. Après, là ou ça a vraiment pris un tournant c’est quand on a lancé nos événements et qu’on a été amené à rencontrer notre public.

Comment vous vous y êtes pris pour développer le projet ? Pour obtenir une si belle communauté ?

En se diversifiant très vite, on est pas resté que dans le textile. Le côté événementiel de la marque nous a fortement aidé à nous développer, en plus du fait d’avoir été porté par des acteurs importants de la culture Hip-Hop.

Le fait de voir des personnalités porter nos créations ou être présents à nos événements (Kaytranada, Jok’Air, Leto, Nelick, Lefa, Take A Mic, Chilla, Tefa, Jazzy Bazz, Djibril CisséMehdi Maizi…) nous a également donné une bonne visibilité assez rapidement.

Vous faites ça à temps plein, ou vous avez d’autres activités en parallèle ?

Pour certains, c’est du temps plein, pour d’autres non. Deux membres de l’équipe finissent leurs études par exemple.

Vous pouvez nous donner quelques infos au sujet de votre soirée du 26 octobre ?

Ce qu’on peut dire, c’est qu’on revient sur un format classique dans un club mythique de Pigalle et que ça va être un sacré bordel ! Surtout que c’est la première fois qu’on propose un Heartless Club un samedi ! Récemment on était sur des événements en pleine semaine et c’était plein à craquer.

Des artistes que vous rêveriez de faire monter sur scène ?

Kanye West avec Kid Cudi pour un live commun avec Travis Scott en invité surprise.
Après en France ça serait des artistes qui représentent bien l’image de notre marque, on pense à PNL ou Damso.

C’est quoi votre plus belle réussite ? Votre meilleur souvenir ?

Franchement on a du mal à se décider donc on va vous en donner 3 :

-Notre premier événement au Workshop Paris (qui n’existe plus), c’est la première fois qu’on a pu voir notre public, ça nous a marqué.

-Notre premier Pop-up Store sur Paris en avril dernier, c’était la première foisqu’on proposait une boutique éphémère sur Paris

-Pour finir, le dernier événement qu’on a fait au Badaboum, c’était la première fois qu’on expérimentait vraiment le live pendant une de nos soirées et on est quand même arrivé avec un plateau d’artistes intéressant avec notamment Leto, Kaza, ChancekoKendra, Aliou ou encore Take A Mic en invité surprise, on sent que ça nous a fait franchir un cap.

HEARTLESS CLUB

C’est quoi votre pire souvenir ?

La collaboration avec Mr.Cirque, autrement dit les gens qui ne voient pas le divertissement comme nous, ils ont des codes complètement différents et c’est pour ça que ça s’est mal passé. Le côté positif, c’est que ça nous a permis de savoir où on voulait aller, et surtout où on ne veut pas aller. Pour la petite anecdote, un des dj qu’on avait booké était en train de jouer du Koba La D et là un des mecs de leur équipe est venu en courant en lui demandant d’arrêter son set, aujourd’hui on préfère en rire mais sur le moment on a pas trop compris. Surtout que juste après un de leur dj a joué du 6ix9ine, mais bon comme ça vient des States ça n’a pas dérangé, forcément…

Vous pensez quoi de la scène urbaine francophone d’aujourd’hui ?

La scène urbaine francophone est très diverse et variée, il y en a pour tous les goûts et c’est une bonne chose. Bien qu’on sente encore l’influence des USA, elle peut être fière de ce qu’elle a réussi à créer.

Vous souhaitez passer le Cimer à qui ?

Cimer à Anatole Sarazin pour la réalisation de nos vidéos (shooting/événements) ! À nos talentueux photographes Victor Begeon et Roxane Peyronnenc. Cimer à tous les Dj OG.D, Honyzuka, Carla Genus, Mansour, Kirou, L’Arnack, Aliou qui contribuent à l’ambiance de nos événements.

Un cimer au poto Kanye West aussi sans qui on serait surement pas là aujourd’hui.

Cimer à nos proches Thierno, RDP, Salah, Idy, Dounia, Sarah, Cheikh, Modi, Martin, Elyes, Teddy.

Un gros cimer à tous ceux qui nous suivent depuis le début et tous ceux qui arrivent en cours de route !

Le HRTLSS Club te chauffe ?

Clique ICI !

HEARTLESS CLUB

Découvrez en plus sur HRTLSS :
Facebook
Instagram
Twitter