MENU

Suivez-nous

David Okit : zoom sur l’un des plus grands espoirs francophones !

le 10 avril 2019

Enfant d’internet, il est connu sur Twitter pour ses nombreux freestyles maintenant devenus viraux. Le jeune prodige David Okit a pris du galon ! À peine 3 semaines après la sortie de son single à succès intitulé « J’ai signé », il nous revient avec « 66 ». Un second clip mélodieux et enivrant au possible !

La magie de Twitter …

Son nom ne vous parle pas ? C’est que vous n’êtes pas sur Twitter. Voilà plus d’un an qu’il séduit les twittos de ses freestyles explosifs. Dieu sait qu’il est dur de faire le buzz … Et pourtant, il lui a suffi de rapper face caméra pour faire l’unanimité. Eh oui, parfois le talent ça paye !

À ce jour, le Bruxellois comptabilise des milliers de retweets/likes, avec plus de 20000 likes sur ses freestyles les plus populaires !

Des débuts plus que prometteurs !

Repéré par Polydor, le célèbre label d’Universal Music France, il a récemment franchi un cap. Ainsi, il y a 3 semaines, il a sorti son premier véritable hit : J’ai signé.

 

 

Un morceau réalisé en 2 parties. Les 2 premières minutes, il débite à toute allure sur une prod énergique. Les 2 minutes suivantes, le beat change et David s’adoucit en nous dévoilant une nouvelle facette de sa personnalité.

Les instrus sont signées DJ Kore (beatmaker de Zola et fondateur du label AWA Gang), Tchemalow et Nasser Mounder. Le clip est entièrement tourné dans les locaux de Polydor, une signature pour le moins rythmée !

Et ce second morceau alors ?

Du calme les amis, on y vient ! 66 est mélodieux, 66 est sombre, 66 fait référence à la mort… « Je ne suis pas réceptif quand la faucheuse me dit qu’elle m’aime trop ». Dans ce morceau la mort est personnifiée et telle une femme jalouse elle lui colle à la peau… Mais comment s’éloigner des problèmes, comment fuir la mort ? No spoil, la réponse à la fin du clip !

« Et quand elle m’appelle sur mon tel, elle veut que je discute avec elle, et quand elle m’appelle sur mon tel, elle veut que je parte avec elle »

Réalisé par Alleyezonit, le clip est tourné de nuit et les plans sont magnifiques. Il interprète minutieusement les propos de David Okit à tel point qu’on ne peut dissocier la musique de son clip.

Dans ce second hit, David chantonne et c’est un régal. Cela prouve qu’il est capable de s’attaquer à tous les styles. Pour un jeune artiste c’est remarquable. Il est la preuve vivante qu’avec de l’acharnement, tout est possible. Le digital nous offre une multitude de possibilités, et ça, il l’a bien compris. Retenez bien son nom, vous pourrez vous vanter de l’avoir connu avant qu’il ne tape le million. Cimer!

 

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Youtube
Spotify
Twitter