MENU

Suivez-nous

404Billy nous épate dans « RVRE » aux côtés de Damso !

le 10 décembre 2018

404Billy nous épate dans « RVRE » aux côtés de Damso !

Vendredi dernier, jour de sorties rap dont on n’a bien évidemment pas pu louper à 16h la sortie d’un nouveau featuring de Damso. Trois semaines après son apparition sensation sur le titre Rêves Bizarres d’Orelsan, c’est aujourd’hui aux côtés d’un rappeur plus discret, 404billy, l’accompagnant en ce moment sur sa tournée, que le belge vient nous frapper avec leur titre commun : RVRE.

Cette fois, Damso ne s’octroie pas de couplet mais choisit de répondre à 404billy en chantant les refrains en chœur comme si l’intention était de mettre sur le devant de la scène le nouveau prodige. C’est réussi, d’une logorrhée verbale fluide et virulente, Billy the Kid, enchaîne punchlines sur punchlines comme si il était en pleine battle du Cercle et met tout le monde d’accord. « Jsais pas, j’ai rien vu, rien entendu » répète Damso comme pour s’ôter la responsabilité du hold up que vient de commettre 404 devant nos yeux.

Lumière faite sur le nouveau talent, ce feat est l’occasion pour nous de présenter plus en détails 404billy, ce rappeur qui semble pour tous avoir fait une arrivée surprise et fracassante. Repéré depuis 2017, par la sortie YouTube d’un clip « le kid est mort”, dont la production était signée DST (producteur pour Booba ou encore Gradur), ainsi que par une série de freestyle ultra technique nommée #errors, c’est en avril dernier que 404billy nous a dévoilé son premier projet « Hostile », avec une maturité et une exécution déroutante.

 

 

Pour ce premier volet, le kid de 23 ans, originaire de Villiers-le-bel (95), s’entoure déjà de grosses pointures du beatmaking français pour la production de ses mélodies graves et mélancoliques. On retrouve ainsi sur l’album, les compositeurs Junior Alaprod (Siboy, Damso, Plk..) et Pyroman (Kalash, Niska, Damso), rien que ça.

Hostile, titre éponyme de son mood actuel, ne va pas de main morte pour combattre, comme l’indique sa définition, “le monde et les choses qu’il désapprouve, par les paroles, par l’écrit ou par les actes » .

La finesse de son écriture est probablement la première marque de fabrique du rappeur. Ses mots crus et secs sont sauvagement portés par un flow qui parait si naturel et intuitif, qu’on les croirait sortis à l’improvisation quelques minutes plus tôt. Ces messages incisifs adressés à nos politiques, au rap français, à la nature Humaine sont délivrés sur une musique très noire y compris lorsqu’ils abordent ses propres douleurs intimes et qu’il écrit « sa peine sur son azerty ».

« Sombre » c’est aussi tout l’esthétique visuel que le rappeur a mis en place, notamment grâce à l’œil du réalisateur Mathieu Chill (SCH, Ninho..). « Je ferai plus de clips en couleurs quand j’aurai soigné mes douleurs » rap-t-il d’ailleurs dans le titre clôture d’Hostile.

Des beatmakers de folie, une plume crue et fine baignant dans un univers bresson, ça vous rappelle quelqu’un ? Nous aussi. Ça ne paraît soudain pas si anodin que le monstre belge Damso, certainement conscient de leur ADN commun ait finit par le choisir pour faire la première partie de sa tournée en cette fin 2018.

Si notre mémoire est bonne on se souviendra que c’est d’ailleurs grâce à un feat légendaire avec un autre monstre du rap, Le duc de Boulogne, que Damso s’était retrouvé propulsé sous les feux du rap game français. En espérant que cette nouvelle association aura donc le même effet de lumière pour 404billy, qui le mérite amplement.

« Pas beaucoup de vues ni de streams mais je suis le prince légitime ». On ira pas le contredire là dessus, pour nous pas d’erreur, le Kid qui prépare déjà son 2nd album, a de grandes chances de s’imposer très prochainement au royaume streamé des rappeurs français.

Manon Lefébure.

 

Découvrez en plus sur :
Facebook
Instagram
Spotify
Youtube